Menu

Adieu au salaire en espèces

C’est la fin du salaire en espèces. En effet, à partir du dimanche 1er juillet, les employeurs ou donneurs d’ordre ne pourront plus verser les salaires en liquides directement à l’employé, « quelle que soit la typologie du rapport de travail instauré ». Alinéa 911 de l’article 1 de la loi du 27 décembre 2017, n. 205, publiée dans la Gazzetta Ufficiale le 29 décembre 2017. « À l’employeur ou au donneur d’ordre qui viole l’obligation » sera appliquée une sanction administrative comprise entre 1 000 et 2 000 euro. Tout employeur doit donc verser le salaire « ainsi que tout acompte de celui-ci, par le biais d’une banque ou d’une poste par l’un des moyens suivants : A) Virement sur un compte identifié par le code Iban donné par l’employé ; B) Moyens de paiement électronique ; C) Paiement en espèces auprès d’un guichet de banque ou de la poste où l’employeur a ouvert un compte courant de trésorerie avec mandat de paiement ; D) Émission d’un chèque donné directement à l’employé ou, en cas d’empêchement avéré, à son représentant. L’empêchement – comme cela est souligné – est avéré quand le représentant qui reçoit le paiement est le conjoint, le partenaire ou un membre de la famille, en ligne directe ou proche, de l’employé, à condition qu’il n’ait pas moins de 16 ans.