Barilla et Ferrero dominent sur le marché italien mais les autres s’embourbent

Le classement 2021 de Brand Finance Food and Drinks ne se montre pas très tendre avec les multinationales de l’agroalimentaire italien. Sur le podium mondial on trouve Nestlé, mais il faut descendre jusqu’à la 13e place pour trouver la première marque italienne, à savoir Barilla et ses 3,3 milliards de dollars. À la 21e place, on trouve Ferrero d’une valeur de 2,55 milliards de dollars, qui monte de deux places, tandis que plus bas, à la 65e place, on trouve Negroni. En dépit du fait que nourriture et boissons italiennes sont appréciées partout dans le monde, il est évident que les marques italiennes ont du mal à suivre la croissance constante des grandes marques étrangères comme Kinder, Nestlé et Danone, toutes de propriété étrangère. Comment donc expliquer cette contradiction ? Massimo Pizzo, managing director de Brand Finance pour l’Italie nous répond : « L’absence de données sur les retours sur investissement de marketing freine la croissance des entreprises y compris de celles qui pourraient se développer bien davantage grâce à leur image, au-delà de la “seule” qualité du produit ». En bref, les marques italiennes auraient besoin d’être plus reconnaissables sur le marché international.

Inscription Newsletter

En vous abonnant, découvrez toutes nos actualités et nos évènements franco-italiens