Champs bio italiens en hausse

Entre 2012 et 2017, les superficies cultivées en respectant le mode biologique ont augmenté de 63 % en Italie. Elles atteignent 14,9 % de l’ensemble du territoire agricole selon les données publiées fin janvier 2019 par Eurostat. L’Italie, avec plus de 1,9 millions d’hectares, fait partie des pays disposant des plus grandes surfaces bio en termes absolus, au deuxième rang après l’Espagne, avec 2,1 millions d’hectares. Les pays ayant les plus grandes proportions de superficies bio ou en conversion sont l’Autriche (23,4 %), l’Estonie (19,6 %), la Suède (19,2 %), l’Italie (14,9 %), la République tchèque (14,1 %), la Lettonie (13,9 %) et la Finlande (11,4 %).