Chaussures et sacs italiens battent la concurrence

Le secteur de l’artisanat du cuir est l’un de ceux en mesure de transférer d’énormes quantités d’argent et, au cours des dix dernières années, c’est aussi celui qui a réussi à augmenter ses exportations plus que tous les autres secteurs. Un rapport de Intesa Sanpaolo dresse un tableau précis et très encourageant pour les fabricants et les exportateurs d’articles en cuir, depuis les chaussures jusqu’aux sacs. L’Italie, nous dit le rapport qui rassemble des données recueillies jusqu’en 2019, est le premier exportateur européen de ces produits, et le troisième au niveau mondial malgré la concurrence brutale de la Chine, et de ses produits à coût réduit, qui se trouve sur le haut du podium mondial (la deuxième place revient au Vietnam). Mais venons-en aux chiffres : en 2019, le montant de l’exportation des produits italiens s’élevait à 23 milliards d’euro. L’Italie est l’unique pays européen à avoir une balance commerciale positive (l’excédent commercial s’élève à 13 milliards d’euro). Sacs et chaussures italiens arrivent surtout en Suisse, en France, en Chine, aux États-Unis et en Allemagne tandis que les centres de production les plus importants sont la Toscane, la Vénétie, les Marches et la Campanie.

Inscription Newsletter

En vous abonnant, découvrez toutes nos actualités et nos évènements franco-italiens