Menu

Des agriculteurs étrangers pour le Made in Italy

Braccianti

En Italie, le travail agricole, dur et mal payé, a pour protagonistes principalement des Roumains et des Indiens, respectivement 110 000 et 37 000 travailleurs saisonniers. Au total, les travailleurs étrangers dans le secteur agricole sont plus de 300 000 et proviennent de 155 pays différents. Coldiretti fait le point de la situation dans les champs ou sont produits tomates et légumes, et l’on découvre que 17 000 propriétaires d’exploitations non italiens dirigent, produisent et gèrent récoltes, plantations et distribution. Ce sont surtout les Indiens Sikh quoi sont demandés pour s’occuper des animaux, car ils sont connus pour le profond respect qu’ils nourrissent à l’égard des animaux et les précieuses attentions qu’ils leur apportent. De la cueillette des fraises dans la région de Vérone à la récolte des pommes dans le Trentin, jusqu’au ramassage des tomates de Pachino dans le Sud, Coldiretti estime que l’apport des étrangers dans l’économie agricole italienne représente 26 % des journées nécessaires dans les campagnes pour qu’elles soient productives et concurrentielles.