Mise à disposition de fonds perdus pour les professionnels et exonération de taxes

6,2 milliards d’euros ont été débloqués par le gouvernement italien pour aider les professionnels et les sociétés en difficulté à cause de la pandémie. L’aide s’élève à minimum 1 000 euros pour les personnes physiques et 2 000 euros pour les sociétés (le tout exonéré d’imposition), et elle peut être demandée par les sociétés, les professionnels assujettis à la TVA ou les titulaires de revenus agricoles. Parmi les premiers demandeurs de l’aide à fond perdu (prévue par le « Décret Relance »), se trouvent les indépendants assujettis à la TVA, les magasins, les restaurants, pour un total de plus de 200 000 activités concernées. Pour accéder à ce fond, deux critères essentiels : le chiffre d’affaires d’avril 2020 de l’activité (ou du professionnel) doit être inférieur de deux tiers par rapport à celui d’avril 2019, et les recettes de l’année précédente doivent être inférieures à 5 millions d’euros. La première tranche d’aides a été allouée le 24 juin dernier : 730 millions d’euros, dont la majeure partie a été distribuée à ceux qui ont des recettes inférieures à 400 000 euros par an.