Gênes à nouveau unie : le nouveau pont est terminé

Un peu moins de deux ans se sont écoulés depuis que l’écroulement du viaduc Polcevera – connu également sous le nom de Ponte Morandi –, a bouleversé la vie de tous les Génois et jeté l’Italie dans la tourmente. C’était le 14 août 2018, et les images de cet écroulement – même si floues – ont stoppé net le cœur et la respiration de tous. Cet espace vide entre les deux moitiés de Gênes semblait impossible à combler. Mais c’est en un temps record que l’Italie a fait preuve de ses vertus tout aussi exceptionnelles.

Le chantier de construction du nouveau pont a été lancé en janvier 2019 et il ne s’est jamais arrêté, même pendant la crise sanitaire liée au Covid-19. Ainsi, quand l’un des ouvriers a été testé positif le 27 mars, la direction a aussitôt réussi à identifier les 23 personnes qui avaient été en contact avec cet ouvrier et à circonscrire le foyer, évitant de mettre en quarantaine le chantier.

Le 28 avril dernier, 620 jours après la tragédie, la structure a été complétée avec la pose du dernier tronçon. Le nouveau pont portant la signature de Renzo Piano sera prêt pour être officiellement ouvert au public en juillet prochain. Ce sera un pont avec un impact sur l’environnement limité grâce aux panneaux photovoltaïques qui produiront l’énergie nécessaire à son fonctionnement, de jour comme de nuit.

La mise en œuvre a été lancée en présence du Président du Conseil, Guiseppe Conte et du Ministre de l’équipement, Paola De Micheli : pas de fête, mais une cérémonie sobre. « L’État n’a jamais abandonné Gênes » a déclaré le Premier ministre. « Aujourd’hui nous suturons une plaie. Nous nous engageons au maximum pour que des tragédies de ce genre n’aient plus lieu. » La nuit, les piles du nouveau pont ont été illuminées aux couleurs du drapeau italien. D’après l’entreprise chargée des travaux, Impregilo, le nouveau pont sera constitué d’un tablier métallique de 1067 mètres avec 19 travées.