La colombe, le gâteau de Pâques italien

Phosot de la briche traditionnelle de Pâques, la Colomba Pasquale.

Quand le jeûne de Carême touche à sa fin, les tables italiennes renouent avec la douceur des saveurs sucrées. Pour célébrer cette fête religieuse, de nombreuses pâtisseries sont partagées en famille mais le gâteau de Pâques italien par excellence est la colombe. Découvrez les secrets de ce dessert emblématique.

La colombe, un gâteau de Pâques italien entouré de mystère

La colombe (« colomba pasquale » dans la langue de Dante), est le gâteau de Pâques italien le plus apprécié des habitants de la Botte. Malgré ce succès, il est difficile de savoir réellement quand est apparue cette brioche aux fruits confits et aux amandes en forme d’oiseau. Un chose est toutefois certaine, c’est dans le Nord du pays, en Lombardie, que l’on commença à servir ce gâteau afin de célébrer la résurrection du Christ.

Mais alors, pourquoi une forme de colombe pour ce gâteau de de Pâques italien ? Pour certains, cela fait référence au siège de la ville de Pavia qui eut lieu au VIème siècle. Un pâtissier eut alors l’idée d’offrir au roi Alboïn une brioche en forme de colombe en signe de paix. Pour d’autres, l’origine de la colomba pasquale est bien plus récente et date du début du XXème siècle. On la devrait en effet à Motta, l’entreprise phare de la pâtisserie italienne. Originaire de Milan, ce spécialiste du panettone aurait en effet mis au point la colombe en réutilisant la recette de sa brioche star. Il l’aurait simplement agrémentée d’amandes et d’un glaçage au sucre. Quoi qu’il en soit, la colombe a conquis l’Italie. On la déguste à Pâques aussi bien au petit-déjeuner qu’au goûter avec un café pour une pause True Italian Taste savoureuse.

Pâques en Italie : les autres douceurs à découvrir

La colombe n’est pas le seul gâteau de Pâques italien. Chaque région a en effet sa spécialité gourmande qui contribue à la diversité de la gastronomie italienne. Dans le Sud de l’Italie, la tradition pasquale veut que l’on confectionne des biscuits secs ornés d’un œuf entier. Dans les Pouilles, ce gâteau prend la forme d’un cœur ou d’un oiseau et s’appelle « scarcelle ». En Sicile, le biscuit « aceddu cull’ovu » représente différents volatiles selon les villes. La ricotta s’invite également dans quelques recettes comme en Campanie ou en Sardaigne. Ainsi, dans la région de Naples, le gâteau de Pâques italien à goûter absolument est la « pastiera napoletana ». En Sardaigne, on célèbre Pâques avec des « pardulas », de petites douceurs individuelles à l’orange et au safran.

Autre gâteau de Pâques italien incontournable, la « resta ». C’est surtout dans la ville de Côme en Lombardie, que l’on consomme cette brioche qui mêle les arômes du cédrat aux fruits confits et aux raisins secs. Pour conclure notre Tour d’Italie à la découverte des pâtisseries de Pâques au True Italian Taste, arrêtons-nous à Trieste dans le Frioul-Vénétie Julienne. Ici, on confectionne la « pinza triestina », un pain riche en beurre, miel et œufs qui se déguste en accompagnement de mets salés comme sucrés. Il est traditionnellement surmonté de 3 incisions qui symbolise la Sainte Trinité.

Envie de célébrer Pâques avec une touche d’originalité ? Partez à la rencontre de vos spécialistes des saveurs transalpines qui vous feront découvrir la colombe, le gâteau de Pâques italien incontournable, et bien d’autres saveurs.

Inscription Newsletter

En vous abonnant, découvrez toutes nos actualités et nos évènements franco-italiens