Le Made in Italy résiste et rebondit

Le moment de se réjouir n’est pas encore venu, mais en cette période dramatique que vit l’économie italienne, il y a une bonne nouvelle : +37 % de chiffre d’affaires pour l’export italien par rapport au mois précédent.

Il s’agit cependant de ce que les analystes appellent « le rebond structurel », lié à la situation sanitaire mondiale qui a évolué et qui évolue. En valeur absolue, les recettes ont été de 14 milliards d’euros (5 de moins par rapport à mai 2019). La reprise des activités productives et commerciales ne se fait que progressivement, et cela entre mille incertitudes et difficultés, sans compter que la demande extérieure, sans laquelle il n’y a guère d’optimisme qui tienne, reste de toute façon très basse, en Europe et à l’extérieur. Les meilleurs résultats (en fait, les moins graves) sont obtenus sur les marchés suisses et russes, respectivement -18 % et -23 %.