Menu

Le tourisme italien ouvre toujours l’appétit

Les vacances œnogastronomiques enregistrent le plus fort taux de croissance par rapport aux autres types de vacances dans le Bel Paese. L’Italie est un modèle à tout point de vue, mais la cuisine est l’exemple le plus significatif du style de vie italien et elle met tout le monde d’accord. Un marché florissant qui représente 117 euros par jour et par tête. « Les touristes étrangers – explique Giovanni Bastianelli, directeur exécutif de l’Agence Nationale du Tourisme – ont dépensé dans la Péninsule environ 36 % de plus en 2018, c’est le taux de croissance le plus élevé par rapport aux autres types de vacances, et les parcours œnogastronomiques sont en général associés à tous les paquets vendus, aussi bien par les opérateurs européens que par ceux outre-Atlantique. Les ventes de voyages organisés réalisées par les opérateurs étrangers, que ce soit par les réseaux traditionnels ou sur Internet, montrent en effet une tendance à la croissance du produit œnogastronomique en Italie. Les augmentations relevées par les tour-opérateurs varient de +5 à +10 % sur la même période de 2018 », conclut Bastianelli.