L’épidémie laisse des traces : -274 000 travailleurs en avril

La blessure profonde laissée par le coronavirus a déjà commencé à montrer ses effets, rigoureusement constatés par l’Istat. Au mois d’avril, le taux d’activité a déjà diminué de 1,2 %, ce qui correspond à 274 00 travailleurs désormais au chômage. Personne n’est épargné : hommes et femmes, salariés et travailleurs indépendants, et le problème touche toutes les tranches d’âge. Le taux de chômage s’élève à un triste 57,9 %. Ce calcul se rapporte au mois de mars, mais même sur une base annuelle le résultat demeure préoccupant : -2,1 %. En conséquence, le nombre de personnes à la recherche d’un emploi diminue également au cours des douze derniers mois, 1 112 000 personnes en moins (-41 %), parmi lesquelles surtout des femmes (-30,5 %, soit 305 000 personnes).