Les Italiens à la rescousse des magasins locaux

Nous savons combien le e-commerce a eu une importance capitale en cette année et demie de crise pandémique, même en Italie où les ventes en ligne n’avaient jamais brillé auparavant. Pourtant, ce ne sont pas seulement les géants comme Amazon qui ont vu leurs revenus augmenter ; les consommateurs italiens (selon un rapport de Sendcloud) ont en effet manifesté leur préoccupation à l’égard des petits magasins locaux, mis en danger par la crise, et ont agi en conséquence. Ainsi, 31 % des utilisateurs italiens ont préféré acheter au moins un produit dans un magasin local plutôt que dans des boutiques internationales, et 43 % ont commencé à commander plus souvent dans la boutique de leur quartier. Ce nouveau sentiment est renforcé par les frais d’expédition qui découragent souvent les acheteurs, sans compter les problèmes avec un service clientèle qui, fréquemment, n’est d’aucune aide. Ce phénomène, à vrai dire, se note également dans le reste de l’Europe, bien qu’avec des pourcentages légèrement supérieurs (49 % contre 43 % en Italie).

Inscription Newsletter

En vous abonnant, découvrez toute nos actualités et nos évènements franco-italiens