Ouverture à Milan de l’ADI Design Museum

Capitale de la mode italienne, Milan se refait une beauté en ouvrant au public un musée consacré aux objets qui, depuis 1954 et jusqu’à aujourd’hui, ont remporté le prix Compasso d’oro [Compas d’or, ndr], la reconnaissance la plus ancienne mais surtout la plus respectée au monde en matière de design. Plus de 350 pièces y sont exposées, ainsi que 2000 des documents les plus précieux tels que dessins, ébauches et photographies.

Ce musée est le premier en son genre, si bien qu’il ne dispose pas de véritable billetterie physique : les organisateurs ont misé sur un accès via une application pour téléphone portable, avec paiement sans contact (ce qui représente toujours un bénéfice par temps de Covid).

Parmi les objets les plus en vue, il y a des chaises (« la leggera » de Riccardo Blumer, 1998), des divans (« Luisa », de Franco Albini, 1955) mais également des automobiles comme la Fiat 500 ou les Ferrari. Même les objets Olivetti trouvent ici une place, à l’image de la légendaire machine à écrire Lettera 22 ou les premiers ordinateurs de travail. Et puis des téléviseurs, comme le Brionvega, primé en 1962.

Financé par la Ville de Milan à hauteur de 6 millions d’euros (plus 2 autres millions alloués par l’ADI – Associazione per il Design Industriale), le musée s’étend sur deux étages pour un total de 5 mille mètres carrés environ, et il a été inauguré en présence du ministre italien de la Culture, Dario Franceschini, qui parlé du musée du Design comme du « symbole d’un nouveau départ, non seulement pour Milan, mais pour toute l’Italie. »

Inscription Newsletter

En vous abonnant, découvrez toutes nos actualités et nos évènements franco-italiens