Avec la suppression des taxes américaines, le Made in Italy peut décoller

Une trêve, peut-être momentanée, mais ce qui est certain c’est que la nouvelle administration américaine a introduit un moratoire de 4 mois sur les taxes à l’importation qui, sous la présidence de Trump, avaient déclenché polémiques et inquiétudes en Europe et surtout en Italie. Les taxes douanières atteignaient un niveau alarmant de 25 %, provoquant un arrêt des exportations des produits italiens vers les États-Unis. Désormais, avec l’entrée en vigueur du moratoire, le Parmigiano, l’Asiago, le Provolone et les vins italiens reviennent en force dans les rayons des supermarchés américains. L’accord signé par Ursula von de Leyen et le président Joe Biden est un premier pas vers une véritable détente de la guerre commerciale initiée par Trump les années précédentes. Les taxes douanières américaines ont durement affecté les exportations italiennes, faisant perdre au marché de la Péninsule un demi-milliard d’euros. En ce qui concerne les produits alimentaires italiens, les États-Unis représentent le premier marché de débouchés hors de l’Union Européenne, avec des chiffres qui approchent les 5 milliards et une croissance de 5 % (malgré la crise sanitaire de la Covid).

Inscription Newsletter

En vous abonnant, découvrez toutes nos actualités et nos évènements franco-italiens