Dans le Sud, le travail des femmes est à la traine : -171 000 emplois en trois mois

Une étude de Svimez (association pour le développement industriel du Mezzogiorno) met en lumière la façon dont la pandémie a infligé un coup terrible à l’économie du sud de l’Italie qui, en 2020, a perdu 9 % de son PIB, touchant ainsi son niveau le plus bas depuis 2014. Mais au-delà de la richesse collective, il y a surtout le problème des emplois perdus : entre janvier et mars, le nombre de salariés a diminué de 4,5 %, soit -280 000 environ. L’étude Svimez s’intéresse ensuite à la condition de l’emploi féminin dans le Sud, et montre que les effets de la crise pandémique se sont principalement répercutés sur les femmes : au deuxième trimestre 2020, au niveau national, près de 80 % des emplois féminins créés entre 2008 et 2019 ont été détruits et, dans le Sud, les femmes qui ont perdu leur emploi sont 171 000, 7,3 % de moins par rapport à l’année précédente (3,9 % dans le Nord).