Vin italien : de bonnes perspectives pour 2020

Malgré l’épidémie, le responsable des vins après de Coldiretti, Domenico Bosco, est optimiste pour l’avenir proche du secteur vitivinicole. Grâce aux températures clémentes et à l’absence de grosses tempêtes de grêle, 2020 s’annonce comme une excellente année, du nord au sud. Qualité mais aussi quantité, avec 47,2 millions d’hectolitres, plus que la France qui en produit 45, et mieux que l’Espagne avec 42 millions.

Et le confinement ? D’après Domenico Bosco, « dans les exploitations familiales ou de taille moyenne, le confinement a fait que les gens ont consacré plus d’attention et de soin à la vigne, notamment parce qu’ils avaient davantage de temps libre à cause de la fermeture des autres activités », explique-t-il dans une interview à « Agenzia Italia ». Il est vrai qu’il y a eu une forte baisse des ventes auprès des restaurants et des bars à vin, mais la consommation domestique est devenue plus importante, en croissance de 9 %, avec une hausse de 12 % pour les vins IGP et de presque 10 % pour les vins AOP.